Traduire le monde de la parentalité, rendre possible le pari d’émancipation

Cet article est né d’une demande de la Fédération Nationale des Écoles des Parents et des Éducateurs (Fnepe). Claire Fabre, qui occupe la fonction de « Responsable Coordination réseau et plaidoyer » à la Fnepe, ayant assisté à la soutenance de ma thèse de doctorat [La participation des parents : expérimenter la co-élaboration des savoirs à partir du dispositif de parentalité (Une recherche-action au cœur des Réseaux Parentalité), thèse soutenue le mardi 30 novembre 2021 à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis], m’a proposé de produire un article issu de la deuxième partie de cet écrit, qui cible la question des politiques publiques de soutien à la parentalité et l’explicitation des différents référentiels qui les structurent.

Cette collaboration avec la Fnepe s’est mise en place très naturellement, du fait que ma recherche doctorale s’est construite à partir de l’activité de l’École des Parents et des Éducateurs de l’Hérault (EPE 34) et plus spécifiquement de l’équipe d’animation du réseau parentalité départemental nommé « Parentalité 34 ». Cet article reprend donc la deuxième partie de la thèse qui s’attache à expliciter le monde de la parentalité. J’ai choisi de le faire à partir de la question de la place des parents, en repérant les tensions et les paradoxes qui peuvent expliquer pourquoi ils sont absents des dispositifs opérationnels alors que le discours prône leur participation.
Le lecteur pourra appréhender cette lecture de deux manières : il pourra, classiquement, lire de manière linéaire en suivant l’ordre chronologique des pages ; mais, il pourra également lire dans une logique thématique, en cliquant de balise en balise pour accéder aux différents éléments qui se rapporte à une thématique prédéfinie. Pour pouvoir proposer cette circulation nouvelle dans le texte, Claire Fabre et moi avons identifié 5 thématiques : Le genre en question, Les tensions qui structurent les politiques publiques de soutien à la parentalité, entre prévention, logiques sécuritaires, normes et stigmatisation, La place des parents dans la construction à la mise en œuvre des politiques publiques, La place des partenaires dans la construction à la mise en œuvre des politiques publiques, Les tensions entre État central et territoires, pour éclairer les questions de gouvernance et les logiques de territorialisation. (Des précisions sur cette modalités de lecture par « thématiques » sont apportées dans l’introduction de l’article dans sa version pdf.).

Pour lire l’article : Régis Garcia,Traduire le monde de la parentalité, rendre possible le pari d’émancipation

Une réflexion sur « Traduire le monde de la parentalité, rendre possible le pari d’émancipation »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.