Instituer la confiance en politique publique. Retour sur la Coordination nationale des lieux intermédiaires et indépendants

Pour rédiger cet article, j’ai pu profiter d’un travail important et très renseigné de la part du comité de pilotage de la coordination nationale des lieux intermédiaires et indépendants (CNLII) ainsi que du groupe Auralpin de Fabriques artistiques partagées. Ces coordinations, groupes de travails informels – comme vous le verrez dans cet article – réalisent une mission complexe de valorisation d’expériences aussi singulières que multiples. Continuer la lecture de Instituer la confiance en politique publique. Retour sur la Coordination nationale des lieux intermédiaires et indépendants

Poétique du brouillon

« Mon désir d’approcher cette Chose si mystérieuse, dont dépendent les avant-gardes, a donné lieu à un brouillon raturé de nombreuses fois. Associant visibilité et lisibilité, la rature synchronise le renouvellement du texte et sa mémoire. De la rature l’ordinateur n’a laissé que la métaphore. La rature a disparu, mais pas le ratage. Sur le ratage on peut toujours compter ! C’est ce que fait entendre cette rafale de Samuel Becket : Essayer encore. Rater encore. Rater mieux. Échouant à dire le vrai, échouant à tout dire, échouant à finir, un nouveau titre, en attendant mieux, justifie seul ce texte : poétique du brouillon ».

Lire le texte de François Deck : Poétique du brouillon, 2016

L’art d’intervention au Québec comme multiplicité interstitielle : esthétique et pragmatique

Nicolas Rivard : “Ce travail repose sur le concept de multiplicité interstitielle élaboré par le sociologue Pascal Nicolas-Le Strat (2006) afin d’approfondir les effets de réception d’un des aspects formels de l’art d’intervention : celui de la dissémination de dispositifs artistiques dans les interstices des pratiques du quotidien. Continuer la lecture de L’art d’intervention au Québec comme multiplicité interstitielle : esthétique et pragmatique

Retours sur une expérience du « commun » en France

[Tuini Bitencourt est intervenue dans un séminaire des Fabriques de sociologie montpelliéraines à l’automme 2014 à l’occasion de son séjour en France dans le cadre de la préparation de son doctorat : « Les expériences de création partagée comme pratique du commun », Doctorat en études théâtrales, Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro. Dans cet article, Tuini Bitencourt présente sa recherche doctorale et les expériences / rencontres qui ont jalonné son séjour d’étude en France, entre Paris et Montpellier]. Continuer la lecture de Retours sur une expérience du « commun » en France

Éprouver et penser le « dispositif »

Ce texte vise à présenter ma recherche de Master 2 à travers la manière dont la notion de « dispositif » s’est avérée utile pour orienter ma démarche. En effet, cette notion mobilisée au départ pour appréhender les « Pérégrinations » (manifestation artistique et culturelle organisée dans le massif du Jura) a aussi été importante aussi bien pour appréhender la dimension écologique des pratiques à l’œuvre que pour conscientiser, élaborer et critiquer mon propre « dispositif » de recherche. Continuer la lecture de Éprouver et penser le « dispositif »