Retour sur l’expérience du « journal de recherche » – dialogue avec Sébastien Joffres

À l’occasion d’une correspondance par mail, Sébastien Joffres m’a interpellé sur mon usage du journal de recherche, en particulier sur mon choix de le rendre public. Cet échange avec Sébastien m’a obligé à expliciter ma position, mais aussi mes hésitations et mes doutes. Continuer la lecture de Retour sur l’expérience du « journal de recherche » – dialogue avec Sébastien Joffres

Corpus des fabriques de sociologie

Ce corpus réunit les textes et articles des acteurs des Fabriques et dessinera progressivement le paysage intellectuel des Fabriques de sociologie – une sensibilité de recherche que nous préférons voir émerger de cette façon, par l’entrelacement des écritures et des problématiques singulières, plutôt que sous la forme d’un manifeste artificiellement fédérateur.

Les acteurs des Fabriques s’inscrivent dans une diversité de filiations théoriques ; ils travaillent dans des “disciplines” différentes (sciences de l’éducation, art, architecture, éducation, graffiti, intervention sociale, sciences de l’environnement, roller urbain, sociologie, graphisme, philosophie politique, études littéraires…) mais revendiquent leur transversalité et leur interdisciplinarité, voire une radicale indisciplinarité, sans oublier nombre d’entre nous devenus très hybrides ou restant très attachés à leur autodidaxie. Il nous semble donc préférable de laisser vivre et s’épanouir cette pluralité. Ce corpus de texte sera le reflet de notre diversité, une diversité qui nous ne empêche nullement de faire commun autour d’une conception émancipatrice et collaborative de la recherche, et de converger dans une recherche critique qui ne prétend pas « savoir » à la place des autres.