Recension de Commun l’ouvrage de P. Dardot et C. Laval

Cette fiche de lecture a été réalisée dans le cadre du 1er semestre de Master 1 développement social de l’Université Paul Valéry à Montpellier.

Après avoir discuté et analysé successivement le principe politique du commun et son institution j’essaie de mettre à l’épreuve ces concepts à partir de mes expériences collectives.

Les conceptions du commun que nous donnent les auteurs nous offrent quelques épreuves, notamment parce que les règles formelles qu’ils adjoignent à l’élaboration d’un commun leurs révèlent un caractère contractuel et semblent suivre une logique d’auto-réalisation.

Malgré les épreuves ce livre pose tout de même des bases très solides terme de philosophie politique et juridique, sans prétendre à tout solutionner à l’image de cette phrase : « Il n’est de praxis instituante émancipatrice que celle qui fait du commun la nouvelle signification de l’imaginaire social. Ce qui veut dire aussi que le commun, au sens que nous lui donnons, suppose toujours une institution ouverte sur son histoire, sur la distribution des places des statuts et des tâches qui la caractérise, sur les relations de domination et d’exclusion qui s’y jouent, sur tout ce qui vient fonctionner comme son inconscient. » [1]

[1] Dardot Pierre – Laval Christian, Commun, essai sur la révolution au XXIe siècle, Paris, La Découverte, 2014, p. 451.

Recension de Commun

Sylvain Picard – 14/09/2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *